Nos actualités

Retrouvez sur cette page toutes nos actualités et événements.

Nantes: Le marché de Talensac fête ses 80 ans, voici 5 choses que l’on ignorait sur lui

09/01/2017

C’est le seul marché couvert de Nantes, là où on peut patienter plusieurs longues minutes sans râler pour repartir avec de beaux crustacés

C’est le seul marché couvert de Nantes, là où on peut patienter plusieurs longues minutes sans râler pour repartir avec de beaux crustacés, un lieu fréquenté par 5 à 6.000 personnes par semaine. Le marché de Talensac fête ce dimanche ses 80 ans d’existence. Voici 5 choses que vous ne saviez peut-être pas sur ce lieu incontournable de Nantes.

Il a pris la place des abattoirs

L’ambiance du marché de Talensac, inauguré le 8 janvier 1937, n’a pas toujours été aussi plaisante. Et pour cause : il a pris la place des abattoirs de la ville ! Cris d’animaux et autres nuisances étaient le quotidien des riverains. Sans compter la pollution de l’Erdre, due au sang et déchets évacués dans le fleuve via un tuyau…

Sur ordre du Conseil Central d’Hygiène Publique et de Salubrité de la Loire-Inférieure, les abattoirs sont donc déplacés à Rezé en 1932. Cinq ans plus tard, le marché de Talensac ouvre ses portes. Il est resté intact, malgré quelques travaux de rénovation dans les années 2000.

Certains stands ne sont jamais au même emplacement

Si la halle s’est depuis bien garnie, avec environ 70 commerçants, le marché peut compter au total 170 stands d’alimentation, mais aussi des camelots, placés à l’extérieur. Et certains d’entre eux, qui ne viennent pas régulièrement, n’ont jamais la même place.

« Nous sommes soumis à un tirage au sort, explique Marie Boucher, qui produit et vend ses infusions. Le matin, nous avons rendez-vous à 7h30 à la conciergerie, où nous piochons une des 60 pièces numérotées. Celui qui obtient le numéro 1 peut choisir son emplacement, et ainsi de suite ! » Les autres commerçants, abonnés, doivent faire acte de présence au moins 5 jours par semaine.

C’est une histoire de famille(s)

Aux côtés des enseignes stars comme Vincent Guerlais ou la fromagerie Beillevaire, ce « temple du goût » cache de nombreuses affaires familiales. « Au début, ma grand-mère était à l’extérieur, car les halles étaient réservées aux charcutiers et aux tripiers, raconte Thierry Marchand, qui vend de la volaille et du fromage depuis 25 ans. En 1968, mes parents ont pu avoir un étal en intérieur, j’imagine que ça a dû leur simplifier la vie ! »

« Du côté des clients, le marché de Talensac se transmet aussi de générations en générations, remarque Vincent Touzet, président de l’association des commerçants. C’est ce qui donne au marché cette âme particulière. »

Il est ouvert les jours feriés

Autre point fort, celui de proposer une ouverture 6 jours sur 7 (sauf le lundi), mais aussi les jours fériés, sans exception, et même s’ils tombent un lundi ! Pour autant, les commerçants font état d’une fréquentation qui se creuse entre la semaine et le week-end. « Avant, les gens venaient le matin avant le travail, rapporte un primeur. Désormais, avec les embouteillages et le manque d’accessibilité, ils prennent leur temps le samedi ou le dimanche. La semaine, nous avons une clientèle de retraités. Heureusement qu’ils sont là ! »

Bientôt la livraison à domicile ?

Livraison à domicile, carte de fidélité, espace de restauration… Les projets ne manquent pas pour tenter de donner à Talensac un petit coup de jeune. Certains commerçants plaident également pour une ouverture décalée, avec pourquoi pas une nocturne hebdomadaire.En attendant, un concours culinaire type Top chef est en préparation pour le printemps. Un grand repas pourrait aussi avoir lieu, cet été. Avant la sortie à l’automne d’un beau-livre pour rendre hommage et retracer l’histoire du lieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus