Nos actualités

Retrouvez sur cette page toutes nos actualités et événements.

Nantes: Le musée des Beaux-arts va enfin bientôt rouvrir

16/11/2016

Le musée des Beaux-arts va enfin bientôt rouvrir

 

Le patio du rez-de-chaussée

C’est vaste, ça résonne, et même vide, c’est déjà beau. Fermé au public depuis 2011, le musée des Beaux-Arts de Nantes s’est exceptionnellement dévoilé à la presse ce mardi matin pour une ultime visite du chantier. Le lieu, qu’il faudra appeler Musée d’Arts à son ouverture (la date vient d’être dévoilée et ce sera le 23 juin 2017) a complètement changé de visage.

La facade du musée des Beaux-arts de Nantes
La facade du musée des Beaux-arts de Nantes 

S’il reste encore quelques coups de peinture à mettre, la rénovation et l’agrandissement du palais, tout comme la construction de son extension est désormais terminée. « C’est une grande chance de rouvrir ce lieu, sourit Sophie Lévy, la nouvelle directrice du musée. C’est encore une coquille vide mais bientôt va arriver le bonheur de raccrocher les œuvres, qui seront au nombre de 900, en majorité des peintures ». Une étape prévue pour démarrer fin janvier.

Il reste les finitions, avant d'accrocher les oeuvres
Il reste les finitions, avant d'accrocher les oeuvres

Une extension et un sous-sol

Une fois terminée, et c’est la grande spécificité du musée, des centaines d’œuvres d’art contemporain de Nantes cohabiteront aux côtés de tableaux anciens dans un même lieu. Et plus précisément dans le Cube, cette extension de quatre étages flambant neuve, recouverte de fines couches de marbre. « Il y aura une forte présence de la peinture, continue Sophie Lévy. Nous détenons une collection d’art contemporain majeure en France. »

L’art ancien (jusqu’au 18e siècle) occupera le rez-de-chaussée, tout autour du magistral patio blanc, dont l’architecture n’a pas été modifiée et où la lumière naturelle a été privilégiée. En haut de l’escalier monumental d’époque, « qui a été construit pour nous préparer à la beauté des œuvres », on sera accueilli par un tableau d’Ingres, Le portrait de Madame de Senonnes, avant de découvrir les peintres du 19e, « avec quelques tableaux contemporains qui viendront ponctuer le parcours ». Une liaison avec la Chapelle de l’Oratoire a également été réalisée.

L'escalier monumental s'est refait une beauté
L'escalier monumental s'est refait une beauté

Une autre nouveauté se trouve sous terre : le sol a été creusé pour construire un auditorium tout en bois d’environ 150 places, mais aussi des salles pour des ateliers pédagogiques. « Au total, la surface d’exposition a été augmentée de 30 %, se félicite Johanna Rolland, la maire de Nantes. C’est un musée du 21e siècle avec une pluralité d’espaces, un vrai dialogue entre différentes époques, et un chantier unique en France de par son ampleur. »

Des espaces ont été aménagés en sous-sol
Des espaces ont été aménagés en sous-sol 

L’un des plus grands musées de l’Ouest

« Notre ambition est d’en faire l’un des plus grand musées de l’Ouest, rêve déjà la directrice Sophie Lévy. L’objectif est d’attirer entre 200 et 250.000 visiteurs par an ». L’entrée sera gratuite pour tous les élèves de la métropole et des nocturnes seront programmées tous les jeudis.

Environ 300.000 heures de travail ont été nécessaires pour réaliser cette spectaculaire opération, dont le coût a dépassé les 88 millions d’euros.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus