Nos actualités

Retrouvez sur cette page toutes nos actualités et événements.

Les changements à prévoir pour le marché immobilier en 2017

06/01/2017

Différents changements vont affecter le marché immobilier en 2017. Néanmoins, il ne devrait pas y avoir de modifications importantes avant l’arrivée du nouveau gouvernement après l’élection présidentielle de mai 2017.

https://www.immobilier-danger.com/Tendances-et-previsions-pour-l-926.html

La remontée des ventes sur un an glissant s’est faite de mois en mois pour atteindre à l’été 2016 des niveaux aussi importants qu’aux précédents pics de 2006 et début 2012. Il faut néanmoins tenir compte du fait que depuis ces années, le nombre de logements en France a augmenté ainsi que la population. Le taux de rotation des biens immobiliers anciens reste donc légèrement inférieur à ces hauts niveaux précédents.

Comme les acquéreurs ont regagné à chaque baisse de taux un peu plus de pouvoir d’achat immobilier, les appartements et les maisons ont pu se vendre plus facilement. 2016 aura été une excellente année pour les vendeurs et les intermédiaires. Rien ne dit qu’il en sera de même en 2017, surtout si les taux augmentent, ne serait-ce que de quelques dizaines de points de base.

Les changements à prévoir pour le marché immobilier en 2017

Différents changements vont affecter le marché immobilier en 2017. Néanmoins, il ne devrait pas y avoir de modifications importantes avant l’arrivée du nouveau gouvernement après l’élection présidentielle de mai 2017. En attendant, la plupart des grandes mesures pour le logement sont reconduites en 2017 à l’identique de 2016. C’est le cas notamment pour :

- Le prêt à taux zéro en 2017.
- La loi Pinel en 2017.

L’un des autres faits marquants sera sûrement la possibilité de changer son assurance de prêt immobilier à chaque date anniversaire du contrat grâce à la loi Sapin II. Nous attendons d’obtenir les derniers détails sur cette mise en application, notamment pour savoir si tous les anciens contrats d’assurance emprunteur seront concernés ou non par cette nouvelle possibilité. Dans tous les cas, cela va renforcer le besoin de comparer les assurances de crédit immobilier afin de choisir la moins chère possible pour des garanties équivalentes. Il y a encore des écarts très importants entre deux assurances pour un profil similaire, à vous d’en profiter.

D’ici à mai 2017 et les premières mesures qui seront annoncées pour le logement par le prochain gouvernement, vous pourrez scruter les programmes des principaux candidats à l’élection présidentielle. Attention, cependant comme chacun le sait, il peut y avoir un monde entre un programme présidentiel et ce qui est réellement fait une fois au pouvoir, parfois même deux mondes...

Quelle évolution des prix des logements en 2017 ? Cela va surtout dépendre de celle des taux

La question que tout le monde se pose et notamment ceux qui veulent acheter ou vendre un bien immobilier dans les mois à venir est "comment va évoluer le marché immobilier en 2017 ?".

Comme vous l’avez compris, le marché immobilier est depuis quelques années fortement dépendant de l’évolution des taux de crédit. Une forte hausse vient freiner les ventes et attire les prix vers le bas, alors qu’une forte baisse a tendance à permettre plus de transactions et influencent les prix à la hausse. Les taux ne sont pas les seuls à influencer les prix, beaucoup d’autres paramètres externes ont un impact sur les prix des logements, en plus des qualités ou défauts intrinsèques de celui-ci. Comme nous avons pu le voir entre 2011 et 2015, une baisse des taux n’est pas toujours synonyme d’une hausse des prix. Ceci s’explique sur ces années-là par le fait que les prix des logements étaient beaucoup trop montés pour que cela soit soutenable durablement. Les diminutions sur les taux n’ont permis que de limiter les baisses de prix, mais n’ont pas été suffisantes pour prolonger le mouvement de hausse.

Pour nous, le scénario le plus probable est une légère augmentation des taux de crédit immobilier (entre 0 et 50 points de base dans les mois à venir). À court terme, cela pourrait provoquer un pic d’achat pour profiter des derniers instants de taux très bas, mais après quelques semaines ou mois, cela devrait conduire à redonner une tendance baissière aux prix de l’immobilier. Seuls des changements importants au niveau de la fiscalité ou des aides après les élections présidentielles pourraient apporter à ce moment-là des conditions qui influenceraient à la hausse les prix des logements.

Le risque d’une forte hausse des taux est pour nous très limité. L’économie française et mondiale ne pourrait le supporter. Cela a donc très peu de chances de se produire. Heureusement pour le marché immobilier qui connaîtrait alors un krach important.

Par contre, il n’est pas à exclure qu’on aperçoive à nouveau des records sur les taux d’emprunt immobilier d’ici plusieurs mois. Les tensions à la hausse sur les taux pourraient n’être que temporaires et cela même si la Fed augmente son taux directeur dans quelques jours. Tout mauvais signal économique redonnerait effectivement l’occasion aux banques centrales de faire machine arrière et de revenir à des taux très accommodants...

 Pour les vendeurs, il peut être opportun de tenter de vendre rapidement car la probabilité d’une hausse des taux fait peser un risque de plus de difficultés à vendre sans baisser son prix.

Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. Cliquez ici pour en savoir plus